lundi 21 janvier 2008

Mon lapin magique

D'abord, je l'ai regardé à la dérobée. Je le trouvais trop gros, trop voyant. Un cadeau pour me faire plaisir, oui d'accord pourquoi pas chéri si tu insistes je veux bien, mais je préférerais un petit truc discret, si possible. Quelque chose d'un peu classe. Et de mignon. Un truc de fille, en somme. Parce que ce gros machin, là, il a vraiment une forme de, enfin je veux dire, on ne peut pas faire plus clair, c'est très très explicite, on dirait vraiment, mais alors vraiment une bite, tu vois ? Oui, je sais que pour un vibromasseur, c'est normal, mais euh justement, je ne sais pas, on ne pourrait pas sortir de ce sex shop maintenant ?

Mais décidément pas très discrète, le rouge de mon teint contrastait assez fort avec ma couleur de cheveux, je me suis faite coincer par un vendeur, la fuite n’était plus possible. Aussi ai-je tâché, pas très glorieuse, de feindre un intérêt détendu pour l’objet, oui Monsieur je suis parfaitement à l’aise moi quand vous me parlez de mon point G je vous assure, je suis une femme libérée c’est bien pour ça que je suis là, enfin voyons, et non je ne suis pas française pas du tout, you’re wrong I’m from the South of Australia une province très reculée, yes I know my french is amazing, it’s because of the francophone koalas I met in the forest, so I don’t live in your country and we’ll never meet again, OK ??

Et pour rester cohérente, j’ai bien été obligée de l’examiner de plus près. J’ai lu la notice au dos, les sept vitesses, l'histoire des perles qui tournent et surtout du petit bras en plus (les oreilles du lapin, en fait) pour le clitoris. Le vendeur déclara, comme on énonce un lieu commun, il n'y a pas grande différence entre les modèles vous savez, what is important for the ladies it’s the stimulation of the clit, c’est l’orgasme assuré à tous les coups. Ah bon. AH BON ?? avais-je envie de hurler, je suis bien d’accord et j’applaudis, mais pourquoi n’ai-je pas entendu ça plus souvent, pourquoi n’y a-t-il pas des pancartes dans la rue des affiches dans les écoles des annonces à la radio des clips sur internet pour dire, mesdames et messieurs, fuck off les théories freudiennes ne vous acharnez pas avec la seule pénétration vaginale, et pensez clitoris, tout simplement ? 

Au final, je me suis décidée à le ramener chez moi, et même très audacieuse à acheter des piles pour aller avec. J’ai mis un peu de temps à apprendre à m'en servir, il y a des tas de touches aux effets imprévus et pas mal de lumière qui clignote, c'est assez déstabilisant au départ ce côté camion de pompiers qui vibre sous la couette, mais au bout du compte, comment dire, et bien ça fonctionne plutôt très bien. C’est même d’une efficacité redoutable, dois-je dire. Alors évidemment, j’ignore si ça marche pour tout le monde, j’en ai quelque idée cependant rien n’est assuré dans ce domaine vu que c’est un sujet assez peu abordé dans les conversations mondaines, et puis de toute façon je désire plus que tout éviter de balancer ici des injonctions à jouir, c’est déjà assez compliqué comme cela je trouve, mais bon, quand même, je veux que vous sachiez, si ce n'est pas déjà le cas, que ce truc existe, et que, rendons grâce à la technologie qui depuis la machine à laver est l’alliée objective de la femme moderne des sociétés capitalistes, il vaut la peine d’être essayé.

7 commentaires:

Jill alameda a dit…

J'ai une plainte tout de même par rapport au magic rabbit: ça bouffe les piles à une vitesse hallucinante. Et c'est moyen drôle à 4 heures du matin.

zincognita a dit…

si, quand tu te retrouves à ouvrir tous les appareils à piles de la maison dans l'espoir d'en trouver de valides, ça casse l'ambiance.
on devrait toutes avoir un rabbit dans le placard (et des piles en rab), comme tu dis, c'est redoutable.

PAF a dit…

Et les magic pussy, ça existe?

Anonyme a dit…

Evidemment que ça existe, mais forcément c'est symboliquement moins porteur, et ça excite bien moins l'imagination.
En plus tu as l'air vraiment con avec ta moule en éponge gluante sur le zgeg... Par contre je me demande s'il y en a avec des piles.
TH.éophile

Alexe Popova a dit…

Pour les piles, ça me fait penser à un épisode de la série "weeds" où justement l'héroine principale fait tous les appareils ménagers de la maison pour choper des piles pour son vibro (qui n'est pas un magic rabbit par contre). Et ensuite plus rien ne marche dans la maison...

Pour la version masculine, en effet ça n'existe pas à ma connaissance. Ce qui est bizarre quand on pense au fait que par contre, les poupées gonflables pourvues d'une fente, ça existe !! Mais bon, c'est paradoxalement sans doute plus difficile à réaliser, une chatte magique. Enfin je suppose.

Alexe Popova a dit…

Ah, autant pour moi. Donc ça existe !!
Pourquoi moins porteur symboliquement ? Ca ressemble à quoi ?

Anonyme a dit…

Oulah ! je ne veux pas partir sur des sujets qui nous entraineraient immanquablement à des "hauteurs" manifestement hors-sujet ! Disons que la bite, ça se vend mieux.
TH.éodore