vendredi 29 juin 2007

Toutes des salopes, naturellement

Entendu dans un dîner une discussion entre deux vieux amis évoquant leurs années lycée.

- Tu te rappelles de F., quel fouteur de bordel celui-là, il ne faisait que des conneries.
- Une fois il avait mis la main au cul de la prof de dessin, et elle l'avait même pas puni !
- Ca se trouve, ça fait bien longtemps que ça ne lui était pas arrivé, et elle était bien contente. (rires)

Remarques personnelles refoulées restées en travers de la gorge parce que le rôle de la fille qui la boucle a encore scellé mes lèvres ce soir-là mais je vous jure on ne m'y reprendra plus :
a) Il est à la fois scandaleux et surtout faux de conclure qu'absence de réaction = accord tacite voire désir. Ce type de raisonnement occulte le fait que l'absence de réaction peut aussi être, tout simplement, l'expression de la surprise et/ou de la panique.
b) Une femme qui est agressée par un homme est toujours une victime (tout comme n'importe quel individu agressé par n'importe quel autre). Si certaines sont capables de réagir et de se défendre correctement, tant mieux, mais pour autant, les autres ne sont pas responsables de ce qui leur arrive.
c) Est-ce que face à un gamin s'étant fait racketter à la sortie de l'école par un plus vieux, sans oser s'en plaindre, on dirait "ah ben ça se trouve, il était bien content de lui filer son blouson" ? Est-ce que face à un étranger ayant subi des insultes racistes sans oser répliquer, on dirait "ah ben ça se trouve, il était bien content de les entendre" ?

9 commentaires:

ALEXO POPOVE a dit…

zlekgùlzkieVLZVNVK TEWST

Nikita a dit…

Le raisonnement est imparable, j'y ajouterais un point liminaire prouvant qu'au moins l'un des deux interlocuteurs est un idiot ordinaire :

Une "main au panier" peut-elle être agréable, même dans des circonstances proches de l'idéal ? N'est-ce pas de toute façon par définition un geste maladroit et/ou ridicule, au potentiel érotique frisant le zéro absolu ?

orlaloa a dit…

moi je trouve ça trop cool d'être une salope...peut-être que la prof a kiffé et elle a eu bien raison...ahhhhh le monde de manara est encore loin: un monde où les femmes sont des salopes si ça leur chante et les hommes trop respectueux des salopes (et des autres)...ça c'est mon idéal !!!

orlaloa a dit…

ps: moi j'ai déjà kiffé une main (masculine) au cul, pourtant je suis goudou jusqu'au fond de tous mes trous...je vois pas pourquoi ce geste n'aurait pas de potentiel érotique.

orlaloa a dit…

ps 2 : je conçois aussi que souvent la main au cul tombe mal !!! hein !! j'suis pas débile non plux. mais bon, les généraliés sur les mains au cul c'est compliqués. c'est un geste qui parfois pourrais être au top et qui souvent doit être tout nul...mais si unE de mes élèves (hélas c'est que des garçons boutonneux), gaulée comme une déesse, avec une gueule d'ange androgyne, me foutait une un main au cul...bon je dream...

Alexe Popova a dit…

> nikita : Mouarf, j'en sais trop rien, mais pourquoi pas après tout ?

> Orlaloa : Dans mon post je ne disais pas, une main au cul c'est forcément désagréable, mais : il est ultrachoquant que, dans leur façon de raconter l'affaire, les deux mecs en question partent du principe que l'absence de protestation/sanction de la part de la prof pouvait être un signe de consentement. Et pour le côté soyons salopes et fières de l'être, pourquoi pas, tout dépend de ce qu'on entend par le terme. Ici, le titre de mon billet faisait plutôt référence à la tendance qu'ont certains de supposer que le non ou le silence, ça peut vouloir dire oui, parce que, par définition, toutes aiments ça tout le temps et avec n'importe qui. Or salope dans un sens positif, c'est à mon avis plutôt une femme qui justement, choisit qui, quand, comment.

Chaminou a dit…

Eh oui, certains s'imaginent encore "qu'on n'attend que ça", passivement, bien entendu, surtout (!).

Difficile, par ailleurs, de se défendre comme il se doit lorsque nous sommes entouré-e-s e de personnes étouffées par ce lieu commun ridiculement sexiste. Au fil des mains balaeuses (que je ne sais toujours pas gérer), je me rends compte du chemin qu'il me reste à parcourir pour me défendre "comme il le faudrait", bien que dans l'idéal je n'aurais même pas à me demander cela...

La terre est plate a dit…

Savoir comment réagir est toujours très difficile. Après coup, je sais toujours exactement comment j'aurais dû faire. Mais sur le coup, je suis souvent démunie. Cela dit la meilleure stratégie c'est - je crois - de se plaindre haut et fort, ce qui est assez efficace quand il y a du monde (par exemple dans les transports en comment). Bon, la plupart du temps le mec nie, alors j'enchaîne sur : non seulement tu..., mais en plus tu me prends pour une conne. Mais bon, si tu/vous avez de meilleures recettes, je suis preneuse!

Anonyme a dit…

I alwayѕ uѕed tο ѕtudy ρarаgraρh in news papers but nоw as I am a usеr of net therefoгe from
noω I am using net for posts, thanks to wеb.


Ηere is my weblog losing weight with pilates